chambres d'hotes wisches alsace
relais de la bruche chambre d'hotes wisches

Bien être

La Bruche à Schirmeck, Relais de la Bruche, chambres d'hôtes

SÉMINAIRES DE BIEN ÊTRE ET DE RÉALISATION PERSONNELLE

Comment retrouver bien être et épanouissement personnel, à travers une reprogrammation énergétique ciblée sur des programmes individuels et adaptés à chacune et chacun.

Le Relais de la Bruche vous propose des activités en lien avec votre développement personnel.

LIEU : 47, Rue de la Forêt à WISCHES (Bas Rhin), réservation au 06 07 70 36 03

Dans un espace privilégié, « le Relais de la Bruche » offre une structure d’accueil particulièrement adaptée au besoin de celles et ceux qui aimerait retrouver :

  • La confiance en soi (thème 1)
  • L’estime de soi (thème 2)
  • L’amour de soi (thème 3)

Wisches, Relais de la Bruche, chambres d'hôtesC’est à travers des gestes simples du quotidien que l’on a souvent oublié que l’on retrouve dans notre maison d’hôtes, un lieu propice à la reprogrammation de nos capacités physiques et mentales.

A travers des exercices de relaxation et de méditation, vous retrouvez un esprit libéré de toute contrainte « morale ».

Les mini randonnées en toute saison sont le terrain de belles aventures, car elles libèrent les tensions musculaires, articulaires, grâce à un programme adapté et performant pour chacun.

Idéalement la rando ne dure qu’une heure au maximum, elle a pour cadre la forêt du petit Wisches, domaine forestier situé au cœur des Vosges.

1) Conditions de l’offre

« Le Relais de la Bruche » est avant tout un lieu de vie, de Bien Être et d’information sur la santé.
Il ne prétend aucunement se substituer à la médecine allopathique ou aux thérapies dites douces, il ne fait qu’accompagner et aider les personnes en recherche personnelle.

Les activités proposées ne présentent aucun risque pour la santé physique ou mentale de chacun, elles s’adaptent à toute personne désirant changer de vie, de cadre, le temps d’un weekend, d’une semaine…
Relaxation, Relais de la Bruche, chambres d'hôtes

Chacun repart avec des exercices physiques ou méditatifs, à pratiquer chez soi en pleine conscience, dans le cadre d’une mutualisation des savoirs.

Aucune obligation financière n’est demandée après les séminaires ou les stages de Bien Etre, chacun paie une participation aux frais pour assister à ceux-ci, en sus de son hébergement.

Tout au long de votre séjour, la maison vous propose des activités de revitalisation du corps et de l’esprit en toute saison : yoga du rire, relaxation, réflexologie, reprogrammation énergétique

 

2) Participation aux frais de stage du weekend ou de séminaire en semaine

Le prix reste souvent un frein dans la prise de décision, lors de la participation aux stages ou séminaires de bien être, il est librement fixé et en pleine conscience

  • Le but d’un séjour réussi : Limiter à 5 – 6, le nombre de participants.
  • L’hébergement et les repas se déroulent dans le calme propre au lieu.

Pour une personne seule, le coût réel du stage est de 200 euros/jour

Forfait « week-end complet » du vendredi 16 h au dimanche 15 h : 120 euros

  • Pour un couple, forfait week-end : 200 euros
  • Pour trois personnes, forfait week-end : 250 euros
  • Pour 4 personnes: 300 euros
  • Pour 5 personnes : 350 euros

Pour une personne seule, le coût réel du séminaire est de 1000 euros/semaine

Forfait «semaine complète » du lundi 10 h au vendredi 15 h : (400 euros)

  • Pour un couple, forfait semaine : 650 euros
  • Pour trois personnes, forfait semaine : 850 euros
  • Pour 4 personnes: 1000 euros
  • Pour 5 personnes : 1250 euros

N.B. : Veuillez noter que toute inscription à un séminaire ou à un stage, n’est prise en compte qu’à réception d’un chèque de 30% d’acompte, le reliquat vous sera demandé à l’arrivée.

Veuillez informer la structure 48 heures à l’avance, si vous prévoyez d’arriver par le train. Possibilité de vous chercher à la gare de Wisches.

Contacter directement l’accueil au 06 07 70 36 03.

  • Lors des séminaires de bien être, un « temps de pause » peut être prévu, selon les activités proposées, où fruits et boissons chaudes sont disponibles.

3) Le temps du repas

Relaxation Stage bien être en chambres d'hôtesChaque petit déjeuner est et reste équilibré, il se compose de pain, céréales complètes, confitures artisanales produites sur le domaine.
Il vous sera proposé des fruits et/ou boissons chaudes vers la pause en milieu de matinée, l’heure est fonction de l’activité démarrée le matin.

Le tout est fait dans le but de favoriser le transit intestinal.

Pour le midi, selon le temps et l’activité du jour, le repas se compose principalement de légumes ou légumineuses, accompagnés de mets protéinés et/ou de féculents, les boissons sont consommées en début de repas.

Pour le dîner, les potages et/ou veloutés sont servis en toute saison, les plats principaux sont fonction de l’arrivage des produits frais du jour.

  • La nourriture est en principe « végétarienne » au sens large du terme, elle prévoit donc des laitages et des oeufs.
    Une attention particulière est apportée à la qualité de chaque met, en effet, tout plat proposé par votre hôte est lié à un circuit court, si possible bio, sinon raisonné.
    Tous nos plats sont cuisinés sur place avec une majorité de produits frais locaux.
  • Notre cuisine est une cuisine du monde, selon les idées du jour, elle ne fait l’objet d’aucune tractation.

LE PRINCIPE DE LA TABLE D’HÔTES EST CELUI DU REPAS UNIQUE PROPOSÉ PAR LA MAISON D’HÔTES

Elle est composée selon les saisons, de plats typiques régionaux ou de pâtes et sauces italiennes ou de tajines voire de plats de l’Orient ou de riz indiens ou de soupes locales et/ ou du monde – sans oublier nos desserts alsaciens…

L’idée force de notre cuisine est de démontrer qu’elle est riche sans être grasse, tout en restant digeste, en effet, la cuisine végétarienne est saine tout en étant gastronomique.

  • En pleine adéquation avec notre idéal, nous essayons d’avoir une politique d’achat responsable, autant que possible café, thé, tisanes, chocolat et fruits sont issus du commerce équitable.

4) LES THÈMES ABORDÉS PENDANT LE WEEKEND OU LA SEMAINE SELON LES BESOINS DE CHACUNE ET DE CHACUN

Thème 1 : La confiance en soi

Confiance en soi Stage bien être en chambres d'hôtesRetrouver la confiance en soi après l’avoir perdu, est souvent difficile, cela passe par des stades plus ou moins douloureux à vivre, il n’est pas toujours aisé de se sentir à sa place dans le monde dans lequel nous vivons.

Dans quelle mesure un séminaire de bien être me redonne-t-il confiance en moi ?

Les mots et les concepts sont légion hélas, chacun y va de sa petite musique, de sa dernière trouvaille !

Avant tout développement sur la notion de confiance en soi, on peut affirmer que « chacun est maître de lui-même », cela frise le ridicule, cela semble tellement une évidence…

Et pourtant, tout ce qui touche à mon environnement, me touche-t-il ?

On a parfois entendu dire, on croit savoir, on perd la foi dans tel ou tel médecin, thérapeute…

La connaissance de soi passe d’abord par trouver « sa « place » dans une vie mouvementée, où l’apparence compte énormément, le look à avoir, le sentiment que l’on ait scanné de la tête aux pieds, par autrui est fort désagréable…

Le regard sur moi m’effraie, que vont –ils penser ? Comment les autres me voient-ils ?

Cette préoccupation quotidienne pour ne pas dire obsédante ne me convient pas, elle me nuit, elle est « double » voire « triple ».

Comment lâcher prise ? Comment agir avec distance ? Pour cela, il faut se faire à l’idée de ne plus vouloir tout maîtriser !

Simple constat ? Non, difficulté à dire, à faire, angoisse au quotidien !

La neutralité bienveillante n’est plus de mise, car en famille, entre amis, en entreprise, chacun y va de son petit couplet… Tu as maigri, tu es pâle… Et la culpabilisation aidant, on se retrouve à douter de soi, des autres…

Thème 2 : L’estime de soi

Estime de soi Stage bien être en chambres d'hôtesAuto stimma ou estime de soi, retrouver une haute estime de soi ?

La plupart des enquêtes d’opinion m’amène à penser que le sujet est plus que séculaire, en effet, au début du XX° siècle, Freud s’interroge et interroge ses patients sur ce qu’il ne nomme pas encore : ESTIME DE SOI. En effet, la relation à autrui contribue ou pas au développement personnel, à l’épanouissement du MOI !

Ce qui est plus difficile, c’est ma relation avec moi-même, avec mon EGO !

Comment gérer pareille chose ? Comment affronter les péripéties de la vie ?

On ne mesure pas avec assez de bienveillance, le regard critique que l’on porte sur soi, l’image de notre corps telle qu’elle reste figée ou fidèle à ce qu’elle a pu être…

« J’ai l’impression de me cramponner dans mes peurs »

Peur de dire, peur d’avoir, peur d’être…

« Nos névroses » sont-elles liées de près ou de loin à nos peurs d’être rejeté ou mal aimé ?

Notre estime de soi passe-t-elle par le besoin de nous « dénuder » au sens propre comme figuré, elle peut s’exprimer avec aisance et prestance quand il s’agit d’une haute estime de soi.

Au contraire, elle présente des signes de « faiblesses fortes », quand cette estime est basse. Elle n’est que le reflet de notre personnalité. Mon regard me fuit, mon partenaire me délaisse, mon image est semblable à elle-même.

Retrouver « une bonne estime de soi » passerait aux dires de certains « thérapeutes », par la confiance que l’on nous porte, qui nous porte, par le « mode de conservation » : être gros, maigre, être malade ou en bonne santé… Cela passe aussi par un certain « enrichissement personnel », j’apprends (je reçois) des autres, et j’enseigne (je donne) aux autres…Enfin la préservation de soi demande aujourd’hui de multiples efforts.

Se préserver : c’est aussi s’autocontrôler (diètes, régimes alimentaires), s’autogérer (autonomie dans le choix de décision)…
Bien sûr, on va me dire : où trouverais je les forces ?

Cela demande beaucoup de force intérieure, de paix intérieure, retrouver ou renouer avec la prime jeunesse, c’est être en VIE, «cette vitalité » n’est sûrement pas chose aisée à acquérir à se réapproprier… tout du moins au début de notre prise de conscience…

Ce n’est pas si simple d’aller bien…

Thème 3 : L’amour de soi

Amour de soi Stage bien être en chambres d'hôtesJe vois déjà nombre de boucliers se lever, pourtant : parler d’amour de soi n’est nullement narcissique ! Il faut s’autoriser à prendre le mot « AMOUR » dans son acception la plus large…

Dans la mesure, où nous pouvons échouer en amour, nous pouvons aussi éprouver des sentiments neutres ou subjectifs qui nous conduisent à ressentir ou pas un mal être, un « mal vivre »…

J’ai perdu « l’amour du MOI », je ne m’aime plus… Il s’agit d’une antienne très, trop souvent féminine ? Hélas, les hommes aussi souffrent sans le savoir de cette « pathologie » non apparente, subtile à déceler, elle reflète les symptômes de notre temps : je fais un burnout (mini dépression liée au stress au boulot), ou mieux un bore out (je m’ennuie au boulot, je suis au placard…)


Je me perds, je perds l’amour de moi…

Comment lutter ?

Comment ne pas se disperser dans des traitements médicamenteux longs et coûteux à notre sécurité sociale ?

L’amour de soi ne se décrète pas,

Il ne faut pas rejeter l’Autre,

On ne doit pas juger mais écouter son cœur !

Y a qu’à faire ça pour aller mieux

Faut qu’on se voit? « faucon? Faux con…

Pourquoi se laisser prendre au piège par une certaine facilité pour ne pas dire abus de langage ?

Pourquoi se laisser happer par le mental ?

Ces éléments avant-coureurs, nous déstabilisent, heurtent notre MOI, nous renvoient une ou plusieurs images négatives.

On tombe dans l’automatisme de la non décision, on ne réfléchit plus on se laisse aller à la dérive…

Notre avenir passe par une, voire la stabilité mentale et/ou physique, qui nous porte tout au long de la vie terrestre…

Comment se passer au quotidien d’amour ? Comment passer une grande partie de mon temps à fuir les échanges inter ou intra familiaux ? Comment voir l’Autre QUE moi ?

Comment mieux communiquer sur mes peurs ? Mes douleurs ?

Comment ne pas transmettre mon angoisse permanente à mes enfants, mon conjoint, mes amis…

Comment s’informer, se former pour aller mieux dans sa tête, dans son corps ?

Comment aborder l’Autre ? Comment demander de l’aide ? Et non quémander de l’aide ?

Comment mieux parler d’amour de Soi, sans tomber dans la « perversion narcissique » ?

C’est là que le discours originel peut nous aider : « et tu aimeras ton prochain comme toi-même », Lévitique, chapitre 19 verset 18…

La voix du Seigneur intervint avec injonction d’aimer. Cela peut évoquer un vague souvenir catéchétique à certains ou ne rien dire aux agnostiques et autres libres penseurs…

Après tout ? Nous ne sommes pas là pour enfermer ?

Pour juger ? Mais nous instruire de choses puisées dans le réel, notre manière d’appréhender, de nous positionner par rapport à nous même, aux autres relève de l’inaudible, de l’indicible…

Cette petite voix intérieure que certains appellent « conscience » peut me laisser de marbre ou peut me laisser sans voie, ou faire transparaitre une confiance plus ou moins forte.

L’amour de soi passe enfin par le désir de rebondir, il ne se mesure pas quantitativement mais plutôt qualitativement…

Tous, nous avons entendu dire : « tu as les qualités de tes défauts »…

Oui, cela me semble relever d’une parfaite analyse rationnelle, ou rationaliste ? Mais, cela ne m’aide pas à grandir ? A agir ?

Comment aider l’autre à adapter son discours aux circonstances du moment ?

Comment mettre en adéquation parole et acte ?

Cela passe par l’empathie, voire l’écoute et le respect dû à notre vis-à-vis, notre prochain, notre voisin de table, de palier, celui ou celle que l’on ne voit plus, que l’on entend plus…

« Etre attentif à l’autre, aux personnes bienveillantes relève souvent du combat quasi quotidien, celui-là même qui nous pousse aux excès, aux abus de langage, car fatiguer, lasser de les entendre, on finit par craquer »…

Essayons de nous parler, de communiquer en montrant de l’intérêt pour ce qui se dit, tentons le respect pour un thème qui est abscons à nos oreilles.

Recette « miracle » :

Fais preuve d’une capacité de résilience

5) STAGES ET SEMINAIRES ANIMES PAR ANDRE ZENOU

  • Thérapeute chargé du suivi et de l’animation des séminaires d’une semaine de bien-être et des stages lors de week-end en réalisation personnelle.
  • Conseil et accompagnement de personnes en processus de changement personnel et professionnel.
  • Formateur pendant 20 ans auprès d’ados et adultes en reconstruction personnelle.

Formé aux techniques de bien-être et au développement personnel à travers le coaching, l’accompagnement et le conseil, j’ai suivi pendant dix années les enseignements de maîtres et théoriciens de la méditation et de la reprogrammation énergétique.

Adepte de la thérapie intérieure, j’ai essayé sur moi-même les techniques les plus avancées de lutte contre le stress, à travers le retour sur soi et l’approche végétarienne.